Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 juin 2011

S’opposer aux falsifications de l’Histoire

anciens_appeles-36507.jpgJe vous transmets aujourd'hui un appel des anciens Combattant d'Algérie et leurs Amis contre la Guerre dont le lien est : 4ACG

Le vendredi 20 mai 2011, par Michel B

Nice, Toulon, Perpignan, Béziers, Marignane et j’en passe… Les nostalgiques de la présence française en Algérie, et du colonialisme en général, se font de plus en plus présents et pressants. Ils ne craignent plus de se montrer. Et de ressasser leurs discours, leur rancœur, et trop souvent leur haine.

Ils ne comprennent l’Histoire qu’au travers de leur histoire, à quoi ils la résument.

Alimentées par un climat officiel favorable à leurs thèses, les démonstrations publiques vont s’amplifier au cours de la période qui vient, marquée en 2012 par le cinquantième anniversaire du cessez-le-feu en Algérie.

Bibi.jpgSi cette volonté de travestissement du passé s’adresse à l’ensemble de la société, elle nous interpelle tout particulièrement en tant que membres de la 4acg. Il va nous falloir réagir, rétablir des faits, nous opposer à certaines initiatives et en proposer d’autres. Nous allons devoir expliquer, argumenter, répondre. Aux mensonges et aux falsifications de l’Histoire, il nous faut, il nous faudra opposer notre vérité. Nous l’avons fait en protestant contre la célébration du putsch des généraux d’avril 1961, en dénonçant l’installation de monuments à la gloire de l’Algérie française, en étant présents sur le Plateau des Glières aux côtés des Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui, en témoignant dans les lycées et les collèges…

Et nous continuerons à le faire dans les tout prochains mois. Déjà, un collectif du 17 octobre est né, auquel la 4acg s’est associée. La semaine anticoloniale du printemps 2012, dont nous sommes également partenaires, est lancée.

D’autres initiatives vont fleurir, dans toutes les régions. A chacun de nous d’y trouver place, en mettant en avant nos valeurs propres.

Les mois à venir vont solliciter nos énergies. Soyons prêts.

img169.gif

07:21 Écrit par Pataouete dans L'Algérie | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : algérie, 4acg, comémorations oas

06 juin 2011

Fauteuil extrème !

Je m'en amuse car c'est sensé être très provisoire !
Et qu'il me faut, à tout prix garder le Moral
Mais, aller demain les notes sérieuses redémarrent !
 

07:22 Écrit par Pataouete dans Mes humeurs | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : fauteuil extrème

03 juin 2011

Un peu plus près des Etoiles !

 

palmares 2011.jpg

Sous le ciel constellé de Paris, au rythme apaisant de la Seine, les convives de l'édition 2011 de la Nuit des Etoiles de la Ligue féminine ont savouré avec bonheur le plaisir de se retrouver ensemble pour assister à la cérémonie de remise de récompenses. Les meilleures actrices de la saison, ainsi que le meilleur entraîneur ont ainsi été honorés dans une atmosphère de fête !

"Dans le sport, deux choses comptent : gagner et s'amuser". C'est sur cette tirade qui résume finalement assez bien le thème de la journée de samedi dernier, rythmée par les finales de Coupe de France et achevée par cette nouvelle édition de la Nuit des étoiles, que la Présidente de la LFH a ouvert officiellement la cérémonie. Un peu plus tôt, les convives avaient foulé le tapis rouge étendu le long du quai de Bercy, pour rejoindre la péniche 'le Paris', qui accueillait, pour l'occasion les agapes. Au sortir d'une finale épique entre Dunkerquois et Chambériens, les joueuses de la Ligue, leurs entraîneurs, présidents et amis, étaient parés pour que la nuit soit délicieuse. Lovés dans la cale de l'embarcation, la salle de cérémonie laissait à chacun loisir de se délecter du spectacle offert par les monuments de Paris et leurs illuminations. Succédant à Patricia Saurina au micro, Frédéric Brindelle, présentateur de Sport +, a capté l'attention de tous pour que débute la remise des étoiles.

Et comme toute soirée de gala digne de ce nom, les surprises réservées aux invités se sont succédées. A commencer par celle faite à Paule Baudouin, l'ailière de Mios-Biganos, sacrée championne de la Challenge Cup quelques jours plus tôt et qui, la première, a reçu le prix de la joueuse du mois. Sous les regards de ses copines, la demoiselle qui rejoindra Le Havre la saison prochaine a donc donné le ton de la nuit en adressant un immense sourire à l'assistance.

Le doublé de Portjanko


Puis le moment tant attendu est arrivé avec la première récompense, celle de meilleure gardienne, qui est revenue, sous les hourras du public, et pour la troisième année de suite à Amandine Leynaud, championne de France 2011 avec Metz. Un triplé, et deux triplés puisque Siraba Dembélé, la Varoise, a également conservé sa couronne sur le poste d'ailière gauche tout comme la Lorraine Katty Piéjos dans l'angle droit. C'est ensuite la Congolaise de Toulon Saint-Cyr Christianne Mwasesa qui a reçu le plus de suffrages pour l'étoile de la meilleure arrière gauche. Les récompenses se succèdent au milieu d'un joyeux brouhaha où chacun commente, félicite et se réjouit d'être de la fête.


Alors quand les lumières se sont éteintes pendant que Camille Ayglon recevait le prix de la meilleure arrière droite, le saxophoniste s'est mis à dispenser quelques notes d'une mélodie familière. La Nîmoise n'a pas pu cacher son émotion, malgré la défaite concédée en finale de la Coupe de France face à Toulon Saint-Cyr, quand est apparu un appétissant gâteau d'anniversaire... Un "Happy Birthday to you Camille" repris en chorale par l'assistance plus loin, et ce fût le tour de Julija Portjanko de grimper par deux fois sur le podium pour qu'on lui remette l'étoile de la meilleure demi-centre et celle de la meilleure joueuse étrangère. Deux récompenses amplement mérités tant la Macédonienne de l'Arvor a pesé sur l'excellente trajectoire du club breton cette saison. Avant de découvrir qui avait été élue meilleure joueuse française de l'année, c'est la gauchère Marie-Paule Gnabouyou, à peine remise du bonheur d'avoir conquis la Coupe de France à Bercy, qui a récolté le titre de révélation de l'année. Et c'était décidément le jour des Varoises puisque Siraba Dembélé, l'ailière du TSCVHB, déjà récompensée sur son poste, a été élue meilleure Française de la saison et succède ainsi à Amandine Leynaud. Les yeux fatigués après une longue journée parisienne sous les alcôves du POPB, mais le coeur léger, chacun a quitté la douceur de la péniche pour retrouver la terre ferme des souvenirs - et des étoiles - pleins les têtes.

Etoiles_03.jpg

 

LE PALMARÈS 2011


Meilleure gardienne – Amandine Leynaud (Metz)
Meilleure ailière gauche – Siraba Dembélé (Toulon Saint-Cyr)
Meilleure ailière droite – Katty Piejos (Metz)
Meilleure arrière gauche – Christianne Mwasesa (Toulon Saint-Cyr)
Meilleure arrière droite – Camille Ayglon (Nîmes)
Meilleure pivot – Gladys Boudan (Arvor 29)
Meilleure demi-centre – Julija Portjanko (Arvor 29)
Meilleure étrangère – Julija Portanko (Arvor 29)
Meilleur entraîneur – Laurent Bezeau (Arvor 29)
Révélation de l’année – Marie-Paule Gnabouyou (Toulon Saint-Cyr)
Meilleure française – Siraba Dembélé (Toulon Saint-Cyr)

Joueuse du mois d’avril - Paule Baudouin (Mios-Biganos).

 

07:18 Écrit par Pataouete dans Sport | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : etoiles du hand

01 juin 2011

Un bon dessin vaut

 

Mieux qu'un long discours...

 

 

cesium.jpg

07:54 Écrit par Pataouete dans La poulitique, Mes humeurs | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : cesium, traces de sperme

30 mai 2011

Dialogue avec les cellules !

Revivre.jpgRevivre ! - Québec et Europe

Editeur: Les Éditions de l'Homme
Parution: 2010

Il y a trois ans, Guy Corneau apprend qu’il est atteint d’un lymphome cancéreux de stade 4. Dans le bureau de l’oncologue qui lui annonce la nouvelle, il n’est plus ce célèbre psychanalyste, mais un homme seul et anonyme qui n’a pas dormi la veille et s’accroche à l’espoir. Avec humour et humilité, il se livre dans un récit personnel et intime. Étape par étape, émotion par émotion, il fait partager ses rencontres et ses découvertes, du désespoir à la joie ; quand il est au plus mal, il dialogue avec ses états intérieurs et parvient à les transformer. Il nous entraîne aussi aux côtés de son amie, la photographe Yanna, atteinte du même mal en même temps que lui, et qu’il a accompagnée jusqu’au bout. Dans la vie comme dans la mort, l’amour demeure le maître invisible.

J'avais entendu parlé,par ma Kiné, d'un dialogue avec les cellules, séance de relaxation mise au point par Guy Corneau. Cela fait deux jours que je pratique et je voudrais partager ce lien avec mes amis. Selon le dicton, si ça ne fait pas de bien, ça ne risque pas de faire du mal ! et c'est gratuit !

Si un crabe vous embète, essayez toujours, pourquoi pas et tenez moi au courant !

 

Je vais être dans l'obligation de faire une courte pause de réponse à vos commentaires mais par pitié que personne ne me souhaite de Bonnes Vacances !